Le travail du porteur

La génétique a ses secrets et sans suivit rigoureux vous ne pourrez les percer ... Le travail par porteur est nécessaire sur certains gènes (Rex, Satin ...) ou pour certaines couleurs.

Afin de bien surveiller les croisements effectués, l’éleveur doit avoir un suivit génétique très rigoureux. Le travail par porteur est une aide précieuse sur des gènes ou coloris peu développé et permet un changement de sang par l’apport d’un nouveau lapin, qui n’a pas le gène de départ.

Le travail par porteur est une aide précieuse sur des gènes

  • F1 : 1ère génération
  • F2 : 2ème génération

Selon le schéma ci-dessus, il vous faut : 1 à 2 lapins A du gène que vous souhaitez ressortir, et 1 à 2 lapins B qui servira à porter le gène. Ici nous tenterons de sortir le gène A.

Solution 1 :

  • Lapin A x lapin B = Lapin B porteur A en F1
  • Lapin A bis x lapin B bis = Lapin B porteur A en F1

Remettez les 2 lapins B porteur A entre eux vous aurez alors en F2 des lapins B porteur A et des lapins A porteur B.

Solution 2 :

  • Lapin A x lapin B = Lapin B porteur A en F1

Ensuite remettez le lapin B porteur A sur le lapin A en F2, vous obtiendrez alors des lapins A porteur B et des lapins B porteur A.

Avant de vous lancer dans des expériences, prenez conseils auprès d’éleveurs chevronnés, certaines couleurs ne vont pas ensemble et même si aucun défauts ne ressort aux premières générations, ils peuvent ressortir sur les suivantes et ainsi polluer toute la souche. Une épuration du mauvais gène est possible mais bien souvent plus long que de tout recommencer.

Attention toutefois, le schéma ci-dessus est un exemple, chaque travail doit être adapté en fonction des sujets recherchés. Sur des simples croisements de couleurs ou pour des gènes Rex ou satin, entre des sujets de même race, 2 générations(F2) sont normalement suffisante pour avoir un résultat, reste ensuite a bien sélectionner et retravailler normalement.

Par contre pour des croisements entre race de taille différente, ou de races différentes, le nombre de génération est à adapter selon l’évolution du sujet pour rapprocher au maximum du standard. Le plus souvent, on compte 7 générations (F7) pour faire du pure, ce qui veux donc dire du long terme… pour les races moyennes et géantes cela veux dire 7 ans de travail au minimum. Un résultat devient visible pour la couleur en F2, par contre pour le type il faut attendre la F4-F5 pour avoir une évolution. Pensez également que même une fois arrivé à la F7, le résultat aura encore besoin de travail pour améliorer mais vous disposerez d’une bonne base.

Extrait de l'article « Le Travail Par Porteur ».

Carine Mollet, Juin 2009

Toute reproduction, même partielle, est interdite, sans autorisation écrite de l'auteur.

Basse-cour Somme-Aisne-Oise : tous droits réservés