Les entérités du lapin

Qu’est ce que c’est encore que cela me direz vous ? Ou bien, on a jamais eut ce cas chez nous, ne criez pas trop vite, cette maladie fait des ravages en élevage industriel et commence à apparaître dans les élevages amateurs.

C'est Quoi Exactement ?

Chez le lapin, on observera le syndrome de dis-bactériose cæcale se traduisant par une liquéfaction accompagnée d’une fermentation du contenu cæcale. C’est une inflammation de la muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur d'un organe creux) de l'estomac et de l'intestin. L’entérocolite aiguë entraîne des troubles digestifs aigus.

Ces diarrhées sont la conséquence d’une perturbation du transit digestif. Leurs origines sont variées. Chez le lapin, on rencontre fréquemment des entérites de sevrage, des entérotoxémies et le syndrome des selles molles. Les diarrhées peuvent également résulter d’une infection bactérienne, virale ou d’une infestation parasitaire.

Les Différentes Entérites

L'entérité collibacillaire du sevrage

Le lapin est un animal sensible au stress, surtout au moment du sevrage ou tout change : on l’enlève de la mère, (qui rappelons le par ses excréments lui transmet des anticorps ),changement d’alimentation, transport, etc.

Tout ceci engendre une modification du PH au sein du cæcum et d’une rupture de l’équilibre des acides gras volatiles, qui provoque une perturbation de la flore cæcale. Les collibacilles normalement au nombre de 1000 à 10 000 par gramme de contenu fécal se multiplient et peuvent atteindre 100 millions. Les symptômes des lapins malades sont : position abattus (cf photo ci dessus), diarrhée importante et liquide, et mort au bout de 14 h généralement.

L’animal pourra guérir, si il est pris en charge a temps, mais gardera des séquelles à vie ( croissance réduite ). L’alimentation doit être riche en fibres pour stimuler le transit, et pauvre en glucose.

Traitement : On choisira un anti-biotique apte a contrôler la population de colibacillose : néomycine, néomycine + tétracycline, gentamicine, apramycine.

L'entéropathie miucoïde

Cette affection touche surtout les jeunes de 2 à 3 mois. Elle est due a des stress ou a des changements d’alimentations brutaux qui perturbent le transit. Lorsque le pH descend en dessous de 5,5 (normalement il est de 5,9 chez le jeune), certaines bactéries comme les clostridium apparaissent. Les animaux atteints sont abattus et présentent une diarrhée avec beaucoup de mucus. Le traitement est identique à celui ci-dessus.

L'entérotoxémie

On appelle chez le lapin, enterotoxémie le syndrome dysbactériose cæcale se traduisant par une brutale liquéfaction accompagnée d’une fermentation du contenu cæcal.

Cette maladie s’observe plus chez les sujets de 45 à 65 jours mais aussi chez les adultes, surtout sur les reproductrice autour de la mise bas. Elle est la conséquence d’un déséquilibre alimentaire, d’un stress ou d’un refroidissement consécutif à l’exposition à des courants d’air.

Image hébergée par servimg.com Les lapins meurent très rapidement, parfois en quelques heure avec un ballonnement rapide après la mort. Les lésions sont contenu cæcal liquide, malodorant, avec des gaz. Le foie est dégénéré et les reins congestionnés. Le pronostic est réservé.

Traitement : Éxventuellement administration de tétracycline ou de spiramycine.

Les affections digestives du lapin pourraient donc être en grande partie évitées grâce à la prévention avec une bonne maîtrise de l’élevage en évitant le stress et les consommations irrégulières, ainsi qu’un programme alimentaire adapté évitant un démarrage trop rapide des animaux. D’autre part, le lapin doit être vermifugé régulièrement.

Extrait de l'article « Les Entérites Du Lapin ».

Carine Mollet, Novembre 2008

Toute reproduction, même partielle, est interdite, sans autorisation écrite de l'auteur.

Basse-cour Somme-Aisne-Oise : tous droits réservés